En mode phases finales

3/04/2017
R Gennevilliers

R Gennevilliers

Les joueurs de Rémi Lescalmel et de Sébastien Morel ont terminé les phases finales sur une bonne note en s'imposant hier après-midi sur la pelouse de Gennevilliers (18-27).


Photo par la Nouvelle République

Onzième succès consécutif :

Pourtant, les affaires avaient mal débuté pour les joueurs du Stade niortais. Installés dans le camp niortais depuis quelques minutes, les locaux plantaient la première banderille par l'intermédiaire de Hourson (7-0, 12e).

Revenus à quatre points après une pénalité de Sapparrart (7-3, 19e), les Stadistes étaient trop souvent pris au hors-jeu que Hourson sanctionnait illico (10-3, 25e). 
Pire ! Sur un en-avant volontaire de Juin, l'arbitre sortait le carton jaune et priait le fautif de regagner le banc pour 10 minutes (28e). Réduits à quatorze, les Niortais encaissaient rapidement un second essai. Kancel éliminait deux défenseurs et plongeait en terre promise (15-3, 29e). 
Une brutalité de Le Grancher sur Bariller venait changer la donne. L'Alto-Séquanais écopait d'un carton jaune (32e) et, le Stade sortait enfin de sa torpeur. A la suite d'un bon enchaînement, Lamotte aplatissait entre les perches et les joueurs des Deux-Sèvres revenaient à cinq points de leurs hôtes (15-10, 35e). Mieux même, quelques minutes plus tard, les Niortais enfonçaient le clou sur un groupé-pénétrant, conclu par un essai de Briatte (15-17, 39e). Malgré la douceur printanière, le réveil stadiste glaçait le stade francilien et, à la pause, les " Rouge " viraient en tête. 


Après les citrons, Niort restait sur la pente ascendante. Très inspiré, Piaud passait au pied à Lamotte au-dessus de la défense francilienne et le premier centre stadiste s'offrait le doublé (15-24, 46e). 
Les troupes visiteuses gardaient le contrôle du match et maintenaient les Banlieusards parisiens à distance. A l'heure de jeu, une pénalité de Sapparrart, consécutive à un carton blanc récolté par Laurencich, venait saler un peu plus la note (15-27, 61e). Dans un ultime sursaut d'orgueil, Gennevilliers tenta bien de revenir, mais la défense stadiste sut parfaitement faire front, ne concédant qu'une pénalité avant la fin de la rencontre (18-27, 70e). 
Les derniers assauts franciliens ne devaient rien donner et, au coup de sifflet final, les Néo Aquitains pouvaient savourer leur quatorzième victoire de la saison.

La Nouvelle République

Interview d'après-match : 

On est tourné vers les phases finales

  • Rémi Lescalmel (entraîneur du Stade Niortais) : « Nous sommes partis très tôt dimanche matin et du coup, on était un peu somnolent en début de match... On s'est réveillé avant la pause et on a bien géré la rencontre. Cette victoire est importante pour la suite. Maintenant, on est tourné vers les phases finales. On devrait très vraisemblablement rencontrer une équipe parisienne ! »

Forfait en Fédérale B :

Hervé Leroy explique les raisons de ce forfait : « Antoine Cornic et Thibaud Hillairet avaient déjà annoncé qu'ils ne pourraient être là. Vendredi à l'entraînement, Freddy Giraud et Malvin Vaney se sont blessés. Les entraîneurs ont bien retourné le problème dans tous les sens, mais nous n'avions plus assez de joueurs de validés en 1re ligne (il en faut cinq) avec en plus la blessure de Joachim Fraudeau et de Koos de Haan, plus le départ de Julien Massé. »

Mathématiquement, avec -2 points au classement général, l'équipe réserve du Stade Niortais affronterait Suresnes, l'ogre de la poule 1, en 16e de finale sur terrain neutre le 16 Avril prochain.

Néanmoins, alors que la Fédération Française de Rugby ne nous a pas alerté lors du dépôt du forfait de l'équipe samedi, il semblerait qu'un point de règlement administratif puisse priver nos joueurs, qui se sont donné à fond cette saison sur le terrain, des phases finales de Fédérale B !

  • Article 342-1 des Règlements Généraux - Forfaits simples : « Un forfait simple enregistré lors de l'une des deux dernières journées retour d'une phase préliminaire ou qualificative entraînera pour l'équipe responsable du forfait sa non qualification pour les phases finales du Championnat de France. »