Nouvelle Présidence

10/07/2017
New Pres

New Pres

Tout juste arrivé du Maroc, Gilbert Nasarre est devenu le 6 juillet dernier le nouveau président du Stade Niortais rugby, afin de faire vivre le projet du club dans la durée.


Gilbert Nasarre (à droite) a été éluà la présidence du Stade Niortais en remplacement de Jean-Pierre Martin (à gauche).

Le Stade change de tête

A la mi-juin, sitôt la montée en Fédérale 1 officialisée, Jean-Pierre Martin a fait savoir en interne qu'il souhaitait passer la main. « Si on était resté en Fédérale 2, j'aurais sans doute continué. Mais j'ai 74 ans, et pour porter ce projet en Fédérale 1, il faut du temps devant soi », explique le désormais ex-président, désireux de poursuivre sa tâche au sein du comité directeur sur des dossiers précis et qui ne sera resté qu'une saison à la tête du Stade.

Olivier Larrouy et le petit groupe dans la confidence n'a pas mis longtemps pour se mettre d'accord sur le nom de son successeur. « Je savais que Gilbert Nasarre devait revenir en France fin juin. Son nom a fait l'unanimité », explique le vice-président délégué au sportif.

Ceux qui ont suivi la vie du Stade dans la durée ne découvrent pas un inconnu. Originaire de Laloubère, dans les Haute-Pyrénées (comme Olivier Larrouy), Gilbert Nasarre a porté les maillots d'Oloron et Lourdes avant d'arriver à Niort en 1976. Il joué au Stade jusqu'en 1989, le plus souvent au poste de demi d'ouverture, avant d'y entraîner jusqu'en 1992.
Sa reconversion de joueur l'a fait entrer à la MAIF, qu'il a quitté en 2011 pour rejoindre le Maroc où il occupait jusqu'à ces derniers jours le poste de directeur général délégué de la CNIA-Saada, une compagnie d'assurance locale. A 66 ans, il aspirait à une retraite professionnelle à Niort, qui s'annonce plutôt occupée.

Je veux [...] joueur un rôle actif en Fédérale 1

« C'est le projet du club qui m'a motivé pour m'y investir », développe Gilbert Nasarre, en égrenant les quatre axes : sportif autour de la formation, financier, socio-éducatif et fédérateur de la vie associative. « Un tel projet ne peut pas fonctionner sans valeurs humaines fortes. Je voudrais que tous les membres du club, joueurs et coachs compris, sentent qu'ils portent ce projet. » 
Et ne comptez pas sur ce personnage en résonance avec la vie du Stade pour jouer petit bras. « L'idée, ce n'est évidemment pas de dire qu'on veut monter en Pro D2 mais ne comptez pas sur moi non plus pour dire qu'il faut se contenter du maintien. Je ne serai pas le Guy Roux de service. Je veux plus d'enthousiasme et d'ambition, pour jouer un rôle actif en Fédérale 1. Je souhaite que tout le monde porte le projet avec enthousiasme et sérénité. » 
Un discours qui est passé hier au comité directeur puisque Gilbert Nasarre y a été élu président à l'unanimité des présents. L'assemblée générale financière, prévue en septembre, aura à ratifier son nom, comme celui du nouveau secrétaire général puisque Serge Desplebin a lui aussi démissionné tandis qu'il faudra trouver un remplaçant à Bruno Taïna au comité directeur.

La Nouvelle République