Fédérale 1 - J7 : Le Niort RC s'incline dans un match très offensif

21/10/2018
J7 Nantes/Niort

J7 Nantes/Niort

Malgré 5 essais marqués, les Niortais sont tombés sur des Nantais très revanchards et s'inclinent au cours d'un match très offensif avec 13 essais marqués.


Si nos joueurs avaient à coeur de confirmer leurs victoires contre Suresnes et St-Médard-en-Jalles malgré toujours d'importantes absences, c'était sans compter sur l'obligation des Nantais à réagir suite à leur faux pas à domicile contre Trélissac et le week-end passé au Bassin d'Arcachon.

 

Une 1ère période de folie, les équipes se rendant coup pour coup..

 

On aurait pu penser des Nantais un peu hésitant en début de match mais que nenni puisque le Stade Nantais alluma la première mèche dès la 2e minute avec un lancement de jeu suite à une touche permettant à l'inusable arrière Nantais Latuselu Vailea de marquer le premier essai du match, transformé puis validé par une pénalité pour permettre aux locaux de mener 10-0 après 15 minutes.

Malgré un carton jaune (Xavier Briatte), les visiteurs réagissaient à un de moins avec un essai de Josselyn Bouchon (son premier) suite à un coup de pied de Stéphane Guenin pour revenir au score (10-7, 16').

La réplique nantaise n'a pas tardé, par l'intermédiaire de Vailea de nouveau, un réplique exact du premier essai (17-7, 18').

Alors que les Nantais repartent à l'attaque, Baptiste Sapparrart récupère un ballon dans ses 22m, lance une contre attaque qui termine au bout par un nouvel essai en coin de Josselyn Bouchon (17-14, 23').

Bis-repetita, sur un renversement, le n°10 Nantais, Belleteste, perce à nouveau la défense adverse et s'envole sur l'aile droite pour aller inscrire un essai en coin (24-14, 27').

Loin d'être abattu par ce scénario de jeu où chaque équipe score l'une après l'autre, nos joueurs profitaient d'un carton jaune Nantais pour inscrire un essai de pénalité (24-21, 31').

Les Nantais repartant de nouveau de l'avant et Belleteste, profitant d'un rebond très favorable inscrit déjà le 4e essai Nantais et le 7e du match (29-21, 35').

 

Des faits de jeux défavorables et une indiscipline Niortaise...

 

Dès la reprise, sur un fait de jeu et un arbitrage un peu sévère, un Nantais glisse se retrouvant plaqué trop haut par Johann Grundlingh, nos joueurs se retrouve à 14 et sur un nouveau renversement, le funambule Latuselu Vailea inscrit le 5e essai Nantais et son 3e personnel pour porter le score largement à l'avantage des locaux (36-21, 43').

Pour nous faire encore plus de mal, les arrières Nantais profitaient des espaces, écrans de leur avant, pour s'infiltrer une nouvelle fois dans nos 22m et sur une nouvelle situation litigieuse, l'arbitre sorta un 3e carton jaune, le second en 5min pour définitivement permettre aux locaux de prendre le large dans cette partie (43-21, 45').

En seulement 2 minutes de jeu, alors que nos joueurs avaient réalisé une bonne première mi-temps, les locaux avaient déjà le double de nos points...

Cependant, sur une nouvelle percée d'un Jean-Baptiste Lamotte de retour aux affaire, Josselyn Bouchon relance l'espoir et marque son 3e essai personnel (43-26, 46').

Le match se calmant un peu entre le 46' et la 64', enfin après 46 premières minutes de folie, mais suite à une mêlée mal négociée de nos joueurs, les Nantais inscrivaient un nouvel essai pour récupérer leur bonus offensif (50-26, 64').

Voyant un score trop sévère vu la physionomie du match et les actions de part et d'autre, sur une belle tactique en touche, Johann Grundlingh privait les locaux du bonus offensif (50-33, 69').

Malheureusement, dans le temps additionnel, sur une nouvelle faute et un 4e carton jaune délivré par l'arbitre à nos joueurs, le directeur du jeu, accorda un nouvel essai de pénalité et un bonus offensif aux Nantais (57-33, 80+3).

 

Une défaite sévère au niveau du résultat final mais plein d'enseignements acquis pour nos joueurs et pour cette équipe qui enregistrera enfin les retours attendus de certains joueurs majeurs absents depuis quelques matches (Damien Fierro, Eli Serra, Valentin Destruels, Johnathan Taliauli).

 

Rémi Janoueix, Niort Rugby Club.