Fédérale 1 : Un "Quatre à la suite" à corriger pour le Niort RC

16/01/2019
Trélissac/Niort 2

Trélissac/Niort 2

Les rugbymen Niortais attendent beaucoup de leur prochain match le 27 janvier contre le RC Bassin d’Arcachon. Car il faut bien stopper la mauvaise spirale.


 

Xavier Briatte et les siens reconnaissent volontiers qu’ils sont passés complètement au travers de ce match. Le Niort RC va devoir se ressaisir au plus vite pour espérer vivre une belle fin de saison.

Aïe, les Niortais ont pris un 30-6 à Trélissac et leur sixième place qualificative au Jean-Prat ne tient maintenant qu’à un fil (*).

Le retour à été tristounet, car cette défaite entre la fin de l’année dernière et le début de la suivante, est quand même la quatrième d’affilée. Ce “ quatre à la suite ” tant recherché dans d’autres circonstances, fait là beaucoup plus mal. A partir de cette limite, le ticket des Niortais semble un peu écorné, et une réhabilitation est ardemment attendue non pas dimanche prochain, mais le 27 janvier, face au Bassin d’Arcachon.

D’après les stats précises rapportées par Antoine Leroy, un des préparateurs physiques du Niort RC (qui a encore Lamotte et Fays à l’infirmerie, tandis que Kestemann et Sapparrart seraient aptes pour le prochain match), les rugbymen deux-sévriens n’ont eu que 31 % de possession sur ce match. Pas suffisant. « Effectivement, plaide Jimmy Brazier, le deuxième ligne, nous avons pas trop mal défendu malgré des imperfections, mais il y a eu trop d’erreurs au moment d’aller de l’avant. » Mauvaise impression que corrobore son camarade de la troisième ligne Xavier Briatte : « Il va falloir se remettre en question, car à Trélissac, il y a eu bien trop d’erreurs individuelles, des approximations, surtout. » Tout n’est pas à jeter non plus « On est déçu, c’est certain, on peut même ajouter que l’on est dans le dur, débriefait hier matin Laurent Dossat. Il ne faut pas le cacher, même s’il est exclu de s’affoler pour autant, de noircir le tableau. Simplement, il faudra faire une grosse performance contre Bassin d’Arcachon en rectifiant le tir. À nous d’avoir la même rébellion que Trélissac dimanche. Notre caractère reprendra le dessus. »

Le coach des Niortais avec Sébastien Morel n’élude pas le fait que Niort est passé quasiment au travers de ce match. « Il y a eu une accumulation de mauvais choix, et on a été trop apathiques par moments. » Si les rugbymen du NRC veulent toujours terminer dans le top 6, il est sûr que la défaite contre Trélissac doit désormais constituer le dernier avertissement sans frais. Et Brazier de lancer le thème des deux semaines à venir : « On va travailler avec acharnement, tout le soin nécessaire, et tout lâcher contre Bassin d’Arcachon. »

(*) Le cas d’égalité par rapport à Rennes se résout actuellement par l’avantage de la victoire des Niortais contre le Rec.

 

Christian BONNIN, La Nouvelle République

(c) J-A.Bouthier, La Nouvelle République.