Fédérale 1 - J16 : Une sortie à oublier pour le Niort RC

11/02/2019
Suresnes/Niort article 1

Suresnes/Niort article 1

RC Suresnes - Niort RC : 42 - 13. Le déplacement des Niortais en Ile-de-France a tourné à la correction, face à un adversaire en lutte pour le maintien.


Arrivés au Mont Valérien avec des ambitions, les Néo Aquitains en sont repartis avec beaucoup de déception. La faute à des Franciliens loin d’avoir renouvelé leur bail en Fédérale 1, et forcément en quête de points.

Sous le soleil revenu, les Deux-Sévriens n’auront fait illusion que l’espace des 30 premières minutes. Malgré l’essai en coin de Rolland encaissé d’entrée et une pénalité plus tard, la botte de Guénin avait maintenu à deux reprises le Niort RC dans les clous (8-6).

Malheureusement, l’indiscipline visiteuse qui ne tarda pas à suivre allait coûter très cher au collectif blanc et rouge. En supériorité numérique, les banlieusards parisiens enchaînaient dans les 22 mètres niortais, et trouvaient en bout de ligne à gauche Bekov qui n’avait plus qu’à plonger en coin. Malgré la position, Mallet bonifiait (15-6, 32e). Les Niortais n’étaient pourtant à cet instant qu’au début de leurs déconvenues. Le pire allait en effet survenir juste avant la pause.

Toujours à 14 contre 15, le Niort RC encaissa, en l’espace de 120 secondes, 10 nouveaux points. Ce fut tout d’abord la pénalité des 40 mètres de Mallet, puis l’essai en contre de 80 mètres de Cazedepats, consécutif à une interception du très efficace Rabord (25-6, 40e).

Pratiquement cuites à la pause, les carottes niortaises le furent définitivement peu après la reprise. Suite à une faute au sol à 25 mètres à gauche, Mallet enfonçait le clou (28-6, 43e). Au cœur d’un nouveau gros temps fort local, l’arrêt de volée acrobatique de Lardy, à cinq mètres de sa ligne, sur un jeu au pied de Mallet, avait pourtant les allures de la grosse bouffée d’oxygène. Mal négocié, il offrira plusieurs mêlées aux locaux. En s’extrayant ballon en mains de la dernière, Rabord permettait aux siens de franchir la barre des 30 points (35-6, 50e).

Continuant à maintenir sa pression, Suresnes allait franchir une nouvelle fois le Rubicon. En inscrivant en force au pied du poteau le cinquième essai local, Djebbari confortait le bonus offensif local, tout en offrant aux Alto-Séquanais leur premier succès de la saison à plus de 40 points inscrits (42-6, 61e). La fin de rencontre fut toutefois niortaise. Il y eut d’abord cette percée tranchante de Fierro jouant au pied qui ne donna rien, le cuir sortant devant Lardy à un mètre de la ligne (68e).

Dans un baroud d’honneur, un ballon porté sur une trentaine de mètres, bien structuré par les avants avec Fierro comme ultime porteur, permit au NRC de s’en sortir avec une note un peu moins salée (42-13). Un tout petit peu moins…

 

Sébastien MOREL (coach des arrières du Niort RC) : " Il n'y a pas grand chose à dire si ce n'est félicitations à Suresnes qui nous a battu dans tous les compartiments du jeu. Si certains croyaient que c'était facile dans cette poule, j'espère que cette claque va nous remettre à la tête à l'endroit et qu'elle va nous faire réagir ".

 

Rédaction, La Nouvelle République

(c) Olivier DRILHON