Fédérale 1 - J16 : Laurent DOSSAT (Niort RC) "C'est une désillusion".

11/02/2019
L.Dossat après Suresnes

L.Dossat après Suresnes

Alors que Rennes l'emporte à Langon et chipe provisoirement la 6e place au NRC, les Niortais ont fait un match très insuffisant à Suresnes... Les coachs Dossat et Morel sont terriblement déçus.


Laurent Dossat, co-entraîneur du Niort RC avec Sébastien Morel, n’y va pas par quatre chemins pour évoquer l’étonnant revers (42-13) des Niortais à Suresnes dimanche 3 Février. Lundi matin, en débriefant cette défaite tout de même d’un genre plutôt inattendue, l’ex-technicien d’Oloron avait ce commentaire particulièrement net : « Oui, c’est une désillusion ; oui, c’est un coup derrière la tête. »

Et d’enchaîner sur le cœur de cible qui fait mal : « Certains de nos éléments n’étaient pas au niveau sur ce match, sont sortis de la partie, et ont mentalement entraîné le reste du groupe dans leur chute. Or, c’était l’occasion de tout donner sur ces quatre-vingts minutes, lâcher tout ce que l’on avait entre les jambes. Et on n’a pas sur le faire, malheureusement. »

St-Médard - Niort de la plus haute importance

Bien sûr, il y a encore ce joker énorme de la prochaine journée, la dix-septième (il en reste six avant les phases finales) qui prévoit un déplacement à Saint-Médard (16 matchs, 16 défaites !) tandis que le concurrent direct, le Rennes EC, recevra dans le même temps Rouen dès le samedi (16 matchs, 16 victoires !) : « Quand on sait que les statistiques indiquent que l’on a raté plus de trente placages à Suresnes dimanche, poursuit Laurent Dossat, c’est qu’il y a bien eu de notre part parodie de rugby et faillite collective. Sur les deux semaines qui suivent, chacun essaiera donc d’analyser sa performance individuelle, pour tenter se remettre à niveau. »

Le groupe en aura bien besoin. Car à consulter le calendrier, alternance de matchs forts et et de rendez-vous à honorer impérativement (notamment ce Niort - REC du 24 mars ), la marge devient étroite pour essayer de refaire sa place dans la hiérarchie.
Aux Niortais d’avoir le salutaire sursaut d’orgueil !
 
Christian BONNIN, La Nouvelle République
(c) Olivier DRILHON