Fédérale 1 - J18 : Le Niort RC à la croisée des chemins

09/03/2019
1

1

Face à leurs voisins nantais, les Niortais continuent dès ce dimanche leur série de matchs cruciaux dans l’optique d’une qualification pour les phases finales.


Une série de seizièmes de finale, où s’il n’y a rien à gagner dans l’immédiat, tout peut se perdre en quatre-vingts minutes, ou presque. Ainsi pourrait-on résumer la fin de saison du Niort RC, plus que jamais lancé dans un sprint effréné vers le top 6, à cinq journées du verdict final. « On leur a présenté ça comme la troisième marche pour accéder aux phases finales », résume Laurent Dossat, le co-entraîneur niortais. Avant ça, la dernière sortie éclatante, qui a vu les Niortais passer plus de 60 points sur la pelouse de Saint-Médard, a remis un peu de confiance dans un collectif qui en avait besoin, et qui est allé prendre des points là où il avait prévu de le faire. Un déclic au meilleur des moments ? « Dans la semaine, on a senti que le groupe était affecté de la prestation très moyenne à Suresnes, analyse-t-il. Il y avait une envie de reprendre notre destin en mains, et tout le monde s’est remis en question, entraîneurs compris. »

 

“ L’heure des braves ”

Stratégie payante, tant la sortie girondine ressemble à s’y méprendre à ce fameux match référence, surtout lors de rencontres à l’extérieur qui ont souvent vu le collectif niortais revenir bredouille. « Tout a été respecté à la lettre, et ils se sont rendus compte que le niveau d’exigence devait évoluer », confirme Laurent Dossat. Alors, logiquement, l’objectif sera d’afficher une régularité, et de montrer que cette embellie n’était pas que l’histoire d’un jour. « On attend des garçons qu’ils réitèrent la performance », glisse le technicien niortais.
Mais l’adversaire du jour aura une tout autre allure, cette fois. Loin, bien loin d’une équipe déjà promise à la Fédérale 2 et qui n’a plus que son honneur à sauver. « Nantes est une très belle équipe, prévient Laurent Dossat. Ils ont peut-être moins le couteau sous la gorge que nous, car ils ont quand même des points d’avance sur le septième. »
Et les Niortais pourront alors se rappeler du match aller, où ils avaient encaissé 57 points, pour se donner ce petit supplément d’âme nécessaire. « Il faut que ce sentiment de fierté transpire, évoque l’ancien entraîneur d’Oloron. Je range cette rencontre dans la catégorie des derbys, donc j’espère que notre état d’esprit sera supérieur à celui de Nantes. » Car, de toute manière, il n’y a pas trop la place au calcul pour le Niort RC, septième à trois points d’une formation rennaise qu’ils recevront à Espinassou à la fin du mois de mars. Une enceinte niortaise qui aura un rôle crucial à jouer, tant chaque point lâché risque de coûter très cher. « Ce sont des matchs à huit points, comme on dit, philosophe Laurent Dossat. C’est l’heure des braves ! » Le genre de rencontre où il faut répondre présent, tout simplement.

Niort RC - Nantes, dimanche 03 Mars à 15 heures.

 

Martial DEBEAUX, La Nouvelle République.