Fédérale 1 - J20 : Pour le Niort RC, " Eviter que Rennes prenne un point "

23/03/2019
8

8

Pour croire encore à la qualification au challenge Yves du Manoir, les Niortais devront s'imposer face à Rennes en privant si possible son adversaire du bonus défensif.


Dans le vestiaire du Niort RC, l’enjeu de cette rencontre face à Rennes est dans toutes les têtes. « C’est un match assez important, euphémise l’arrière Baptiste Sapparrart. Il faut déjà le gagner, et éviter qu’ils prennent des points. »

Car Rennes a quatre unités d’avance sur Niort, et pointe à la sixième place de la poule, la dernière place qualificative pour les phases finales. « C’est à double tranchant, résume le deuxième ligne Jean-Baptiste Roidot. Si on perd, ou bien qu’ils prennent ne serait-ce qu’un point, les phases finales s’envolent. Donc le calcul est simple ! »


La confiance retrouvée

Pour récupérer cette place tant convoitée, il faudra bien négocier les Bretons sur la pelouse d’Espinassou. « C’est une équipe assez joueuse, prévient l’arrière niortais. Il faudra être sérieux, c’est à nous de dérouler notre jeu. Il faut avoir un bon niveau en conquête et gagner nos duels. »

Alors que le XV niortais reste sur deux défaites consécutives, l’effectif de Dossat et Morel a retrouvé des couleurs à Dax, malgré l’essai encaissé à la dernière seconde. « Contre Nantes, la défaite a fait mal, concède Baptiste Sapparrart. À Dax, on reprend la confiance et quelques certitudes. On avait un point d’écart à une minute de la fin ! » De quoi laisser les Niortais sur leur faim.

C’est dire s’ils auront à cœur de se rattraper dimanche après-midi sur leur terrain, où ils étaient restés invaincus jusqu’en janvier. « Même si on est frustrés d’avoir perdu à Dax, on n’est pas dégoûtés par le match qu’on a joué, confie Jean-Baptiste Roidot. Dans les têtes, c’est plus simple quand on met de l’engagement, on est plus libérés que si on reste sur un match que l’on n’a pas pris en mains. »

Alors il faut profiter de ce redémarrage pour faire bonne impression devant les supporters. « C’est toujours important de gagner à la maison », rappelle Sapparrart, comme pour tourner le dos au mauvais souvenir nantais. « On a envie de montrer autre chose que ce qu’on a pu faire au début du mois », confirme Roidot. D’autant qu’une place dans le top 6 est en jeu.

 

Clément GRUIN, La Nouvelle République

(c) Olivier DRILHON