Fédérale 1 - Poule 1 : Le Niort RC n'a plus le choix

10/04/2019
13

13

Battus sans bonus par Cognac dimanche, les Niortais sont en position défavorable par rapport à Rennes pour la qualification aux phases finales.


Il ne leur faudra pas un miracle, mais presque pour le Niort Rugby Club.

« Soyons cohérents, je dirais que nous avons 30 % de chances de nous qualifier, 70 % pour Rennes », admet Laurent Dossat, co-entraîneur des Niortais avec Sébastien Morel. Conscient que son équipe n’a, depuis dimanche, plus tout à fait son destin entre les mains, la faute à une défaite sans bonus contre Cognac qui les place en ballottage défavorable face aux Rennais, sixièmes avec cinq points d’avance.


« L’ambition était de prendre un point chez les Cognaçais. On savait qu’on allait avoir fort à faire. Cognac marche sur l’eau depuis un moment mais on pensait pouvoir résister, avoue l’entraîneur. On s’est bien battus mais on a été un peu laxistes défensivement, notamment en première mi-temps. Le score est lourd, la défaite est dure. »


Finir avec les honneurs

Désormais relégués à cinq longueurs de Rennes, les Niortais n’ont plus qu’une seule option s’ils veulent terminer la saison régulière dans le top 6 : décrocher une victoire bonifiée face à Bergerac sur leur pelouse, le 21 avril, et espérer que Rennes, dans le même temps, ne ramène aucun point de son déplacement en terres nantaises.

À égalité de points au classement, ce sont en effet les Deux-Sévriens qui obtiendraient la sixième place, ayant marqué plus de points terrain (deux victoires) que les Rennais lors de leurs confrontations directes.
« La donne est claire pour nous, la victoire avec bonus est impérative. Les Rennais sont dans la configuration favorable, d’autant qu’ils ont toujours pris des points à l’extérieur cette saison si ce n’est chez nous à Niort, rappelle Laurent Dossat. Mais il ne faut pas qu’on se focalise sur Rennes. On doit d’abord être très exigeants avec nous-mêmes pour que notre performance soit maximale. »


En ce sens, la rencontre face à Cognac a donné des pistes de réflexion au staff technique pour les deux semaines à venir. « Le positif qu’on peut ressortir du match à Cognac, c’est qu’affronter un adversaire de ce calibre nous permet de préparer la grosse échéance qui arrive contre Bergerac. On a été approximatif dans pas mal de domaines, comme la défense, on sait sur quoi il faudra hausser notre niveau d’exigence. »

La marge de manœuvre est réduite pour les Niortais, qui vont donc quasiment jouer toute leur saison sur la dernière journée de championnat. « Cette fin de saison est haletante, mais c’est un plaisir de pouvoir lutter pour ce beau challenge deux ans après être monté en Fédérale 1. Dès la sortie du match de dimanche, les garçons étaient très motivés, assure Laurent Dossat. On va jeter toutes nos forces dans la bataille, et espérer apprendre au coup de sifflet final du dernier match que Rennes n’a marqué aucun point terrain. Quoi qu’il arrive, on veut finir la saison avec les honneurs. »

 

Chloé LEBOUCHARD, La Nouvelle République

(c) Olivier DRILHON