Fédérale 1 - J22 : Niort RC - US Bergerac, dernier virage capital

20/04/2019
15

15

Le XV Niortais abat sa dernière carte (obligatoirement primée) contre Bergerac pour gagner une place in extremis en Du Manoir. Mais Rennes doit rester muet à Nantes.


A l’heure où beaucoup cèderont à l’invitation d’un irrésistible farniente printanier, Espinassou partira lui dans une chasse ovale parallèle où l’œuf de Pâques sera remplacé par un ballon de rugby ovoïde à faire rebondir dans le bon sens. C’est à dire le Graal d’une qualification pour le Challenge Yves-Du-Manoir. Dans le contexte stressant de l’ultime match de la phase régulière.

Pour rappeler les paramètres de ce drôle de scénario, il faut que le Niort RC s’impose avec cinq points, c’est-à-dire avec le bonus offensif caractérisant trois essais de plus au final que son adversaire, tandis que dans le même temps (tous les matchs sont alignés sur le même horaire, c’est-à-dire dimanche à 15 h), Nantes doit priver son voisin Rennes du moindre point.

 

Conquête, combat et patience

A l’heure des comptes, les Deux-Sévriens rejoindraient alors le REC qu’ils dépasseraient au nom du points-average particulier. Mais nous n’en sommes pas encore là ! Il y a un match à gagner amplement, et un petit coup de fil à passer derrière.

Au moins, on est à peu près sûr que chacun jouera le jeu, les Nantais étant sûrement dans la volonté de gagner une quatrième place finale qui leur garantirait un huitième retour à la maison. Quant à Bergerac, équipe sauvée, qui n’était qu’à deux points de Niort au soir du 3 mars, un sursaut est toujours possible malgré les quelque 151 points encaissés sur les trois derniers matchs, entre Rouen, Trélissac et Bassin d’Arcachon.

« L’éthique et l’équité seront respectés jusqu’au bout, considère Laurent Dossat, le coentraîneur du NRC avec Sébastien Morel. Personne n’a envie dans le final de faire un match en demi-teinte. Et à Niort, on sent que l’état d’esprit est là. On se doutait qu’il allait falloir se battre jusqu’au bout, et bien cette fois, on y est, au pied du défi. »

Maintenant, il va falloir mettre tous les ingrédients pour essayer de passer. Il faudra de la conquête, du combat, un bon sens de la défense aussi et peut-être de la patience. Un match par avance crispant qu’il faudra essayer de détendre. Pas facile sur le terrain, presque insoutenable dans les tribunes avec un œil sur le planchot niortais, l’autre sur les tweets en provenance de Nantes…

Ce dimanche, 15 h, Niort RC - Bergerac, stade Espinassou.

 

Christian BONNIN, La Nouvelle République

(c) La Nouvelle République : J.C.