Fédérale 1 - J22 : Une dernière victoire pour le Niort RC... mais sans Play-offs

22/04/2019
16

16

Comme la saison passée, le Stade Niortais aujourd'hui Niort Rugby Club termine sa saison de Fédérale 1, la seconde de suite au plus haut niveau amateur à la 7e place de sa poule.


Dans une poule hautement compliquée avec des équipes plus fortes sportivement et financièrement (Rouen, Dax, Cognac, Nantes) pourra nourir quelques regrets de ne pas tenter sa chance en phases finales.

 

La donnée était simple pour espérer voir les phases finales du Challenge Yves du Manoir (pour les 3, 4, 5 et 6e de chaque poule). Niort devait gagner avec le bonus offensif devant Bergerac, et dans le même temps que Rennes perdre avec aucun point à Nantes (Niort ayant le goal-average particulier sur Rennes après les avoir battus à l'aller et au retour).
 
Avant le coup d'envoi, les spectateurs et tout le public Niortais a pu rendre hommage à Jean-Charles VIALEX et Pierre BRUNET qui ont décidé d'arrêter leur carrière rugbystique après plus de 10 ans au club.
 
Dès le début du match, les yeux de certains étaient rivés à la fois sur le pré à Espinassou et sur les écrans (portable, tablette) pour suivre ce derby entre Nantais & Rennais.
Surtout que le début de match des Deux-Sèvriens fût un peu poussif, face à des Bergeracois, déterminés à tout jouer à la main puis revanchard après leur déconvenue contre Arcachon il y a deux semaines. Puis ce sont les visiteurs qui scorent les premiers avec un essai dès la 9e minute (0-7).
 
Niort met la main sur le ballon et la supériorité importante en mêlée sur tout le match allait faire effet avec un essai de pénalité à la 18e (7-7).
Bergerac repart à l'attaque puis score deux fois dont un second essai au bout de plusieurs temps et jeu, et alors que Nantes était en train de faire le travail pour Niort en menant 20-7 après 30 minutes, Niort est plutôt en retard (7-17 après 30min, 2 essais à 1 pour Bergerac. Niort devant en mettre 4 pour obtenir le bonus).
 
Mais sur un regroupement le long de la ligne de touche, Dorian FAYS s'échappe et marque en bout de ligne (12-17, 30min).
Et juste avant la mi-temps, Bergerac toujours dominé en mêlée se voit écoper d'un second carton jaune pour leur talonneur synonyme de carton rouge. Sur la pénaltouche qui suit, Clément KESTEMAN va en force à l'essai (19-17, mi-temps, 3 essais à 2 pour Niort).
 
Niort est en bonne voie pour réussir le coup du week-end, mais du côte du Stade Laporte à Nantes, la physionomie change complètement. Alors que Nantes mène 20-14, les locaux encaissent un carton rouge qui va changer la donne pour les play-offs. Rennes passe devant à la pause 21-20 et va jouer 40 min en supériorité numérique.
 
Une mêlée dominatrice
 
Dès le retour des vestiaires, les Niortais mettent un coup sur l'accélérateur, à coup de ballon porté, mauls, et de mêlées toujours autant dominatrices, avec un 4e essai de son capitaine Jean-Baptiste ROIDOT (24-14, 44 min) suivit sept minutes plus tard d'un essai encore d'un avant, de Johnathan TALIA ULI qui porte le score largement en la faveur des locaux (31-17, 52 min).
 
Mais Bergerac, à 14 puis à 13 n'abdique pas et prive provisoirement les Niortais du bonus offensif avec un 3e essai de la journée pour eux à la 56e minute (31-22).
A Nantes, les locaux résistent bien à un de moins et passent même devant à la 56e minute avec une pénalité (23-21 pour Nantes).
 
15 dernières minutes fatales..
 
Alors qu'à Espinassou, le Niort RC repart aller chercher son bonus offensif par l'intermédiaire d'un avant une nouvelle fois avec Ioan TOMASCU (38-22, 66e min); à Nantes, les Rennais vont s'envoler avec deux essais en six minutes pour tuer définitivement le suspense (23-33 pour Rennes).
 
Les 10 dernières minutes à Espinassou seront ternes, les locaux ayant compris par le public que Rennes avait fait le travail. Si Nantes marque un dernier essai pour du beurre, Niort s'impose comme convenu avec le bonus offensif, mais ne disputera pas les play-offs du challenge Yves du Manoir.
 
Une seconde saison en Fédérale 1 conclut à la 7e place, terminée en beauté à domicile avec une victoire bonifiée, à seulement deux points des play-offs mais avec beaucoup d'espoirs pour la saison prochaine.
 
 
Rémi JANOUEIX,
Community Manager, Niort Rugby Club