Un statut de bénévoles

BENEVOLE : une personne qui rend un service sans demander de rémunération en retour, s'en tirer profit, qui remplit de bonne grâce et sans but lucratif des fonctions librement choisies et qui mérite toute notre considération.

Lors d'une réception durant la saison dernière, les paroles de l'ex président Bernard AROLDI furent à la hauteur de son estime très prononcée pour ces hommes et ces femmes qui prennent plaisir à l'exécution des tâches qui leur sont confiées chaque dimanche de match à Espinassou et même hors de ce contexte. «  Pour ce qui me concerne, à mes yeux, la plus importante des ressources de notre association, c'est le travail fourni volontairement par vous, bénévoles. C'est une contribution gratuite qui n'est ni chiffrée, ni comptabilisée nulle part. Je songe souvent à la somme de travail et de dévouement que vous fournissez, individuellement et collectivement. Tout ce temps pris sur les loisirs et même sur celui de la vie familiale pour faire fonctionner les activités du Stade. Vous êtes des « donneurs » de temps qui constituent la richesse et le capital inestimable et irremplaçable. Sans ce capital, le Stade ne pourrait fonctionner. Sans vous rien ne serait possible. Il fallait que cela soit dit. C'est fait et cela me fait du ... bien. Mais la générosité suppose l'ambition et nous en avons tous pour notre Stade. Sinon, nous ne serions pas là. Vous êtes les soldats de l'ombre, fourmis travailleuses et infatigables qui permettent au Stade Niortais Rugby de vivre, d'exister. Le Stade, c'est vous. L'ambiance, c'est vous. L'organisation, c'est vous. L'édication, c'est vous. Les bons repas, c'est vous. La gestion des matchs, c'est vous. Les coups de gueule, c'est vous. L'amitié, c'est vous. Les Femmes et Hommes remarquables, c'est vous. Alors, un très grand coup de chapeau à vous tous ».

Bon Dieu, il avait réussi, à travers ce discours, à en faire pleurer d'émotion plus d'une, voire plus d'un...

La nostalgie du passé

Son successeur Jean Pierre MARTIN se reconnait pleinement dans ce discours et ces paroles qu'il pourrait reprendre de la même manière.

Dans mes mémoires du SNR, si je vous parle du duo ROUVREAU-VACCARO, je pense que bien des souvenirs vont ressurgir tels les méchouis de fin de saison pris en commun au stade Espinassou. Là je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans (et même plus) ne connaîtront jamais. Mais faisons main basse sur ce passé au cours duquel des anciens de ma génération (bientôt 60 ans) ont vécu à pleines dents au cours de merveilleuses années. Une réelle vie de club avec des 3 e mi-temps a n'en plus finir, encadrés par toute une troupe de bénévoles éclatant de rires devant les frasques des plus démonstratifs. A cette époque, seul le social guidé les hommes... Pas de professionnalisme, même à l'horizon de la planète rugby. Pas de contraintes ni d'obligations de formation sur un rugby que chacun maîtrisait à sa façon tout en donnant de son temps.

Récemment dans le cadre d'une émission télévisée, Magazine du XV, un président basco-pyrénéen (club de Hasparren) regrettait tout cela. « La lourdeur et les complications demandées aux bénévoles pour éduquer le rugby deviennent trop contraignantes. Aujourd'hui, un éducateur en Moins de 14 Ans ne peut pas entraîner en Moins de 18 ans. Certes le rugby évolue, la sécurité des joueurs aussi, mais il faut reconnaître que tout ce temps demandé à des bénévoles pour se former est très énergivore. Que de paperasseries pour enseigner le rugby à des enfants, voire à des adultes, alors que les bonnes volontés pratiquent ce sport depuis leur plus tendre enfance auxquels s'ajoutent des valeurs pédagogiques... ».

Une richesse pour le Stade Niortais

Tous les dimanches de match à Espinassou, depuis l'an dernier, nombreux sont les bénévoles présents qui pensent à notre regretté SERGIO, Serge LAITANG, médaillé par le Comité et la FFR pour les longues années consacrées au bénévolat à différents postes au sein du SNR. Serge, en voilà un véritable bénévole parmi bien d'autres qui sont de véritables personnalités associés à jamais à l'image du Stade Niortais. Guy DEBLOIS, Nono RAIMBAUT, Claude POUSSARD, Marc André MAHIEUX, Patricia FUSTER et j'en passe (la liste est trop longue...). Les générations se succèdent et se transmettent toutes les valeurs pour faire vivre l'Association et placer les Jeunes et les Joueurs dans les meilleures conditions possibles pour porter haut et fort les couleurs du club.

Les dirigeants, les éducateurs de l'Ecole de Rugby, les secrétariats sont à associer à cette action indispensable de bénévolat. Pour le vivre régulièrement depuis le début de cette saison, le Stade Niortais Rugby possède, sans reprendre les termes de Jean Pierre MARTIN, « avec ses femmes et ses hommes qui œuvrent dans ce cadre, un réelle richesse...prenant sur leurs temps personnels et familial. Mais à les voir en action en y prenant un pied énorme, plaisir et faire plaisir est la maxime qui les anime ».

A la croisée de leur chemin, je vous invite à leur dire bonjour et surtout à les remercier ! Je pourrai vous raconter bien des histoires, vous narrer bien des anecdotes sur toutes les âmes qui ont participé en tant que bénévoles à la vie du club. Mais je ne vais pas refaire le monde...quoique de temps en temps cela peut faire du bien de remettre les choses en place. Alors, il se peut que de temps en temps j'en glisse une entre les portraits que je me propose de vous soumettre à l'initiative du président Jean Pierre MARTIN, à travers la rubrique « Bénévoles » prévue sur le site Internet du Stade Niortais.

Rendez-vous est donc pris pour très bientôt avec la première ou le premier élu....

Eric MASSOUNIE

Voici une belle équipe de bénévoles, bien équipée, pour assurer le services des repas d'avant match pour les joueurs et surtout pour une présence record des partenaires et leurs invités. Lors de la venue de Gennevilliers, celle-ci a été des plus performantes et surtout efficaces pour remplir encore une fois sa mission en cuisine et en salles.

Bravo à celles et à ceux qui la composent sans oublier les autres qui agissent également en extérieur et sur lesquels nous reviendrons. Merci à tous du fond du cœur...sans qui le Stade Niortais Rugby ne serait pas ce qu'il est à ce jour.

De g à d : Marc André, Patricia, Stéphane, Valérie, Marie, Bernadette, Annie, Lolita, Claude, Sylvette, Emmanuel (mais où est Maryse absente pour la pause...)

Un investissement reconnu :

Comme notre regretté Serge Laitang en 2015, puis Thierry Vidard en 2016, le Comité Territorial Poitou-Charentes rugby a récompensé un de nos bénévoles : Noël Rimbaud, alias Nono, en lui remettant la Médaille Territoriale lors de leur Assemblée Générale de 2017.

Nono

Joueur, entraîneur, adjoint puis responsable des équipements, Noël aura vu passer bien des générations au sein du club. Toujours fidèle dans son engagement envers les rouges et blancs, on apprécie rire et chanter en sa compagnie, son répertoire musical ayant bercé bien des 3e mi-temps au club ou lors des déplacements !